Estás en: Fundación Vida Sostenible > Informe > Sociedad y Medio Ambiente > Salud > Les fast-food: mauvais jusqu’au bout de l’emballage.

Alimentación y salud

Les fast-food: mauvais jusqu’au bout de l’emballage.

fastfoodcuadrado

La société a évolué vers un mode de vie où tout se fait de manière rapide: même la façon de manger. La restauration rapide ou fast-food répond aux attentes de nombreuses personnes désirant un repas chaud, vite préparé et rapide à manger. A cela s’ajoute les prix peu onéreux des menus qui fait que ce type de restaurant est très populaire auprès de nombreuses personnes, et cela quelque soit leur tranche d’âge.
La nourriture des fast-food est connu de tous comme une des causes du développement de l’obésité, du diabète, des maladies cardiovasculaires et de cancers. Sont pointés du doigt la richesse en gras, en sucre, les nombreux additifs alimentaires qui y sont ajoutés et leur valeur énergétique. En effet, un hamburger chez McDonald’s par exemple nous apporte en moyenne 500 kcal. “Oh ça va” me direz-vous? mais il ne faut pas oublier que nous avons tendance à accompagner cet hamburger de frites (340 kcal), de soda (170 kcal) et parfois d’un dessert (350 kcal). Cela correspond à 1360 kcal sur les 2000 kcal dont nous avons besoin en moyenne quotidiennement. Vu de cet manière, l’apport calorique de ce repas ne paraît pas si petit que ça parce qu’on aura l’impression de n’avoir rien manger au bout de quelques heures.

Parlons à présent des emballages utilisés; n’avez-vous pas remarqué que lorsque vous consommez un hamburger, un muffin, des viennoiseries dans son emballage, vos mains ne sont pas huileuses? Cela s’explique par le fait que ces emballages contiennent des composés fluorés ou PFA. Ces substances ont la propriété d’être résistantes aux graisses, à l’eau etc.Toutefois, elles sont également connues pour être responsables de cancers, de problèmes de fertilité, ou encore d’affecter le développement des enfants. Une étude récente menée par la Silent Spring Institute a trouvé la présence composés fluorés dans ⅓ des emballages utilisés dans les fast-food aux Etats-Unis. Les chercheurs ont analysés 400 emballages provenant de 27 chaînes de restauration rapide à travers les USA. Le problème est que les PFA ont des durées de vie qui font qu’elles s’accumulent dans l’environnement mais aussi dans notre corps car elles peuvent être transférées des emballages vers la nourriture.

Some-fast-food-packaginga600

Proportion de composés fluorés dans les différents emballages.

Hormis les conséquences sur la santé, il faut souligner que les fast-food ont un impact environnemental très important. En effet, c’est une industrie qui utilise beaucoup de viande de boeuf et les vaches sont des animaux qui dégagent beaucoup de méthane (CH4), un gaz qui a un pouvoir de réchauffement global plus puissant que le CO2, et qui contribue donc au réchauffement climatique. Le mode d’élevage intensif des animaux et l’agriculture, tous les deux privilégiant un important rendement en peu de temps, utilisent beaucoup d’hormones de croissance, de pesticides qui peuvent contaminer les sols et les eaux. De plus, selon le Dr. Georg Borgstrom, ancien président du département de science alimentaire et nutrition humaine de la Michigan State University, la production de 1 lb (453 grammes) de viande requiert 2500 gallon (environs 9463 litres) d’eau.

Comme cela a été mentionné précédemment, l’industrie du fast-food est consommatrice d’emballages; l’utilisation du jetable avec les papiers, les verres, les pailles font qu’elle produit beaucoup de déchets.  Nous pouvons également mentionner un autre élément de la chaîne de production qui est le transport. En effet, les produits utilisés peuvent ne pas être produits localement ou l’être dans différents endroits, ce qui veut dire plus d’émission de gaz à effet de serre.

La prochaine fois que vous voudrez consommer du fast-food, les valeurs nutritionnelles ne seront pas les seules choses que vous aurez à l’esprit. Certes les effets sur la santé sont connus de tous, mais l’impact environnemental et la composition des emballages ne le sont pas forcément. Il faut exhorter les entreprises à changer la composition des emballages utilisés, à réduire leur empreinte écologique en réduisant leur production de déchet par exemple.

Il faut noter que les enfants, très attirés par ce type de nourriture, sont malheureusement les plus vulnérables face à cette bombe à retardement car contrairement aux adultes, leur développement n’est pas achevé: (⅓ des enfants américains consomme quotidiennement de la nourriture issue de la restauration rapide). La meilleure solution serait de supprimer les fast-food de notre alimentation; en manger une fois en passant ne nous fera pas de mal mais si l’envie d’un hamburger nous prend, il est possible d’en préparer des faits-maison avec des ingrédients de qualité au lieu d’une visite au fast-food.

Fatima Ouedraogo

Versión en español

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

Puedes usar las siguientes etiquetas y atributos HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

Facebook IconYouTube IconTwitter IconLinkedInLinkedIn